Le site de la Chaire d’études Europe-Russie de l’UCLouvain

Revue de l’actualité euro-russe
Novembre-Décembre 2022

L’Europe confirme ses choix

 ✍🏻 Laetitia Spetschinsky 📆 24 janvier 2022

Introduction

Les mois de novembre et décembre 2022 sont marqués par une campagne russe de destruction systématique des infrastructures stratégiques ukrainiennes visant à briser la résistance et à placer les autorités face à un drame humanitaire d’ampleur historique. Ces destructions massives, qui non seulement touchent, mais visent désormais les civils, font suite à la reprise de Kherson par les forces ukrainiennes, le 11 novembre 2022.

Face à cette nouvelle évolution, les réactions européennes se déploient à plusieurs niveaux.

Premièrement, l’Union européenne s’efforce de maintenir la pression sur Moscou, avec l’adoption d’un neuvième paquet de sanctions et l’entrée en vigueur de l’embargo sur le pétrole assorti d’un plafonnement des prix, mais aussi par des efforts renouvelés pour rallier la communauté internationale, notamment lors du sommet du G20 à Bali (15-16 novembre), de la COP27 (6-18 novembre) et des rencontres ministérielles UE-Asie centrale (17-18 novembre). Neuf mois après le début de la guerre, les failles et les faiblesses des régimes de sanctions apparaissent de plus en plus clairement, d’une part parce que les systèmes de contournement ont eu le temps de se structurer, et d’autre part parce que les médias se consacrent plus activement à les révéler. Mais la détermination des institutions semble d’autant plus forte : le système juridique européen s’adapte à ces nouvelles réalités en criminalisant le contournement des sanctions, et un Représentant spécial est désigné pour coordonner le travail avec les pays tiers. La posture européenne à l’encontre de la Russie se formalise, d’une part par l’adoption des nouvelles lignes directrices (remplaçant celles de 2016) et d’autre part avec la résolution du Parlement européen, adoptée le 23 novembre, qui qualifie la Russie d’État soutenant le terrorisme.

Le deuxième axe de l’action européenne est celui de la résilience, car pour pouvoir persévérer, l’Union doit aussi se préserver. Préserver son unité, qui exige une profusion de réunions à la recherche de compromis ; préserver sa sécurité, en particulier des infrastructures critiques ; et préserver un tissu socio-économique fragilisé par la crise de l’énergie.

Le troisième axe réside au niveau de l’aide à l’Ukraine : l’aide d’urgence, l’aide militaire, l’aide judiciaire, le soutien diplomatique, et bien sûr l’aide économique qui prend un nouvel élan au tournant de l’année. Parmi ces actions, certaines restent très hésitantes, comme l’envoi de matériel militaire, tandis que d’autres s’affirment, comme le choix d’œuvrer à la création d’un tribunal spécial pour les crimes commis en Ukraine.

Enfin, les mois de novembre et décembre ont aussi été marqués par des rumeurs persistantes sur la possibilité de négociations entre la Russie et l’Ukraine. Ces rumeurs, alimentées peut-être par le plan de paix en dix points présenté par Volodymyr Zelensky au sommet du G20 et par les revers militaires russes, sont simultanément démenties par la réalité du terrain. Dans ce contexte, la déclaration d’Emmanuel Macron sur la future architecture européenne de sécurité et les « garanties » à octroyer à la Russie sont particulièrement mal accueillies par les partenaires baltes et par l’Ukraine.

Au sommaire

Introduction

1       LA COERCITION A L’ENCONTRE DE LA RUSSIE       

1.1     Le neuvième paquet de sanctions
1.2     L’entrée en vigueur de l’embargo sur le pétrole
1.3     La nouvelle ligne diplomatique européenne à l’égard de la Russie     
1.4     La qualification de la Russie comme État soutenant le terrorisme      

2       LA RESILIENCE EUROPEENNE — LE DEFI DE L’UNITE       

2.1     Le réveil géopolitique de l’Europe : deux communications de la Commission        
2.2     L’urgence énergétique   

3       LE SOUTIEN A L’UKRAINE

3.1     L’aide militaire     
3.2     L’assistance humanitaire
3.3     Le soutien judiciaire      
3.4     L’outreach et la diplomatie publique
3.5     L’assistance macrofinancière

4       DANS LE RESTE DE L’ACTUALITE        

4.1      Pologne-UE
4.2     Lituanie-Chine
4.3     Moldavie
4.4     Balkans
4.5     Caucase
4.6     Asie centrale        
4.7     Un partenariat stratégique euro-russe persistant : ITER 
4.8     Dossiers à suivre

Lire le dossier complet au format PDF (21 pages)

Share This